Le chemin de traverse

Après le bitume, le chemin de traverse...

29 avril 2005

C'est à ce moment-là que la balle traversa le corps bombé du républicain espagnol. Quelques secondes avant, le sourire aux lèvres et d'un regard fier, il avait hurlé: "no pasaran".

C'est cette image qui me hante, parce qu'on ne pas perdre quand on a la foi...

Posté par C____ à 20:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire